Nos pensées agissent sur l'eau - Masaru Emoto

February 22, 2016

Nos pensées agissent sur l’eau, alors au bouloooot ! Merci, Monsieur Masaru Emoto.

 

Nous sommes vibratoires, des pieds à la tête, jusque dans nos pensées.

 

Lors de mes découvertes sur l’humain, j’ai été surprise à plusieurs titres, notamment par les travaux de Monsieur Masaru Emoto.

 

Monsieur Emoto - japonais, 1943/2014 - a suivi des études en relations internationales à l'université de Yokohama, il a créé IHM Corporation à Tokyo en 1986.

En 1992, il reçoit le titre de docteur en médecine alternative par l'Open International University. Il a été responsable de l'institut de recherche d'IHM Corporation et également président du "Project of Love and Thanks to Water". Il a publié plusieurs ouvrages présentant des clichés de différents cristaux de molécules d'eau dans diverses situations.

 

Les travaux et photos de monsieur Masaru Emoto ont été un véritable déclic à l’ouverture de ma propre conscience. Il m’a fallu voir pour croire … et j’ai vu.

 

Depuis, je décortique, encore en encore, mon état de vie.

Je regarde ma façon de penser et d’agir, pour affiner et libérer pas à pas mes dysfonctionnements personnels. Je n’oublie plus, que mes pensées influent sur mon environnement, qu’il soit familial, amical, social et professionnel. Je n’oublie plus, que mes vibrations irradient tout prêt de moi, et aussi très loin !

 

 

Démonstration !

 

Monsieur Masaru Emoto, chercheur sur la résonance vibratoire de l’eau présente des résultats édifiants. D’ailleurs Guillaume Canet dans son film « les petits mouchoirs » l’évoque au travers du personnage du prof de gym joué par Hocine Mérabet.

Ses expériences mettent en situation de l’eau placée dans différents récipients, qu’il soumet à différentes vibrations.

 

Sonores : l’eau écoute différentes musiques, du Hard en passant par le Rock, jusqu’aux 4 saisons de Vivaldi.

Visuelles : il colle des images sur les récipients. Ce sont des paysages, des animaux, des monuments. Il procède de la même façon en écrivant des mots ou des phrases dans différentes langues. Certains sont des mots de douceurs, généreux et tendres, d’autres sont insultants voir méchants.

Il procède ainsi avec de l’eau de nos villes et avec l’eau de nos lacs. A chaque fois, l’eau est soumise à différentes ondes ou fréquences. Il les soumet aussi à différents programmes tv, au micro onde….

 

Tous ces récipients sont ensuite placés, à une température de moins 20 degrés. Cela permet que la cristallisation de l’eau s’opère.

 

Voici quelques clichés des résultats obtenus.

 

Emoto démontre que toutes les ondes quelque soit leur nature, sonore, visuelle, mentale ou émotionnelle sont des vibrations qui agissent visiblement sur la cristallisation de l’eau.

 

Il démontre que l'eau réagit aux informations vibratoires qui lui sont transmises.

Il nous offre des clichés qui montrent, sans aucun doute possible que selon la qualité et le degré d’harmonie reçu, les inscriptions cellulaires et moléculaires sont très différentes.

 

 

Elles répondent aux résonances vibratoires émises et forment soit des cristallisations harmonieuses et splendides, soit des structures informes voire sans cristallisation, comme les images de l’eau de nos robinets.

Quoi qu’il soit les vibrations reçues sont toutes inscrites dans les cellules de l’eau.

 

Je me suis particulièrement attachée aux clichés concernant l’intention et la prière des moines bouddhistes.

La prière, c’est quoi ? Une pensée avec une intensité d’intention.

La prière est donc une intention de mon mental, associée à l’intensité de mon cœur.

 

Parcourons l’expérience qui a été réalisée et regardons les clichés suivants. Monsieur Emoto propose de l'eau tirée du Barrage de Fujiwara au Japon. Il soumet cette eau à la prière d'un groupe de moines. La première image correspond à l'eau avant et la seconde image est celle de l'eau après avoir reçu la vibration des intentions du cœur des moines.

​​

 

En regardant cela qu’y a-t-il à ajouter ?

 

La pensée agit sur l’eau sans aucun doute possible.

C’est à dire que ma propre pensée agit sur la qualité de l’eau de mon corps, et rappelons que notre corps adulte est composé à 70% d’eau.

 

L’immense s’est ouvert.

Le mental associé à l’émotionnel, nous agissons sur les liquides de notre corps physique !

 

Depuis nombres d’années, de multiples chercheurs ont développés et développent encore des analyses et résultats qui vont dans ce sens.

 

A ce stade, il est important de prendre conscience que nos pensées ont des résultats tout à fait réels, et matérialisés dans nos vies. Ne savons-nous pas déjà, intuitivement, que lorsque l’on part « gagnant » à quelques examens, la probabilité de réussite est amplifiée. Alors que, partant sur un résultat d’échec, il sera infiniment plus compliqué de « réussir » à atteindre notre objectif. On sait déjà intuitivement qu’un malade a plus de réussite à la guérison, s’il croit à sa rémission.

 

 

EXPERIENCE de l’action de nos pensées

 

Depuis cette magnifique découverte et surtout après mes expériences, suggérées par Masaru Emoto, qui avec un simple riz cuit donc chargé en eau, nous démontre l’action de nos pensées.

 

Il s’agit de cuire du riz blanc, de bien l’égoutter et de le répartir de façon égale dans 2 récipients identiques et soigneusement nettoyés. Puis plusieurs journées successives, sur l’un des bocaux vous orientez des pensées et des émotions de tendresse et de bienveillance, tandis que sur l’autre bocal vous transmettez des mochetés et des « vilainies ».

L’expérience est possible, aussi bien à haute voix que par la pensée.

 

Le riz « choyé » préserve sa couleur et ne fait que rosir, alors que celui de l’autre bocal amorce une généreuse pourriture.

 

J’ai ajouté à cette expérience le mot pardon, pour vérifier qu’il y avait bien un impact. J’ai donc renouvelé l’expérience, avec trois bocaux cette fois. Un que j’invective, l’autre dont je prends soin, le troisième que je malmène puis auquel je transmets des pensées et sensations de Pardon.

 

Le résultat est là aussi éloquent.

 

 

Le riz que j’insulte et auprès duquel je transmets ensuite des pensées et des sensations de Pardon, a une pourriture très ralentie, proche de celle du riz dont je m’occupe avec douceur.

 

 

Nos pensées agissent donc sur les molécules d’eau. Nous avons donc chacun de nous, la capacité de transformer l’eau de notre corps, seulement si nous le voulons.

Nous pouvons véritablement agir sur la constitution physique de notre corps et sur l’ensemble de nos cellules.

 

Nous découvrons, ici, notre capacité à transformer tellement, en nous et autour de nous.

 

 

 

 

 

 

 

 Sagesse

 

 

                                                                            Vérité

 

 

« Ce que vous savez possible du fond du cœur est réellement possible. Nous le rendons possible par notre volonté. Ce que nous concevons dans notre esprit devient notre monde. » Masaru Emoto

 

Tiens, juste pour infos ... Les eaux de nos robinets ....

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mes seins, Mes pieds et Moi

August 3, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

June 2, 2019

April 2, 2019